Banjo Davenport, Shawnee

“Ma grand-mère est née dans une cave à Granger County, Tennessee. Pendant la Guerre Civile, sa famille devait vivre là, afin de se cacher des soldats. Elle vivait dans cette cave jusqu’à son mariage. Je lui demandais “Qu’est-ce que tu faisais dans cette cave pour t’amusais?” Elle faisait des tartes de boue, jouait avec ses petits pots dans le ruisseau qui y passait. Il y a une chute d’eau dans cette cave avec de magnifiques perles d’eau; petites gouttes d’eau qui devenaient de petites perles. On les appelle perles de cave.

Quand ma grand-mère s’est mariée, elle a pris son feu avec elle. On prenait toujours son feu avec soi. C’était sacré, vous savez. On demandait à notre grand-mère ce que c’était être indien, et elle répondait “mieux ne rien dire. Si on ne c’est pas qu’on est indien, les gens vous traiteront mieux ”.

Elle faisait ses propres médicaments. Elle cueillait son propre ginseng et beaucoup d’autres choses. Elle avait un certain os qu’elle portait toujours autour de son cou. Elle me l’avait donné et je l’aimais et je le portais. Mes beaux-parents m’engueulaient; ils ne l’aimaient pas et ils le trouvaient sale. C’était petit. Elle m’avait dit qu’il me protegerait de maux de têtes et de maux de dents et je n ’en avais aucun quand je le portais.

On a déménagé à Knoxville (dans l’état de Kentucky), mais ma grand-mère préférait rester dans les montagnes dans sa propre petite maison. A Knoxville, on ne pouvait plus respirer à cause des milles mouches. Les poules rentraient dans la maison. Elle ne pouvait pas supporter venir nous voir à Knoxville; elle rentrait chez elle et elle disait toujours comment l’air était propre, là, où elle habitait.

Banjo Davenport, Shawnee