“Peindre nos visages pour danser est une tradition. Beaucoup de gens pensent que c’est de la peinture de guerre, ou bien qu’on fait l’idiot. Moi, j’ai prié au créateur. Les quatre marques rouges réprésentent les quatre points cardinaux, ce qui sont sacrés aux gens natives. La côté blanche réprésente la paix et la sérénité, c’est ce que je choisis. La côté noire réprésente la mort et la destruction. Comme nous disons, “C’est une bonne journée de mourir”. Cela veut dire que même si je veux de la paix, je défendrais ma famille ou la bonne cause si je devais. La mort pour moi pourrait être bonne. Ce n’est pas quelque chose à craidndre; cela fait partie de la vie.

J’essaie de parler avec mon coeur, pas mon cerveau. Quand je parle aux élèves, je ne décide pas en avance ce que je vais leur dire. Je prie au Créateur de me montrer la bonne chose à leur dire. Je crois qu’il faut apprendre aux gens d’une mannière positive, pour qu’ils puissent avoir une connaisance et compréhension plus profonde de ces choses. Si ce qu’on fait vient du coeur, ce qui vous revient ne peut être que bon. Si quelqu’un essayait de vous abuser, cela leur reviendrait.

Nous devons suivre les lois des Blancs aussi, mais nous avons nos propres lois à suivre. Les lois du faucon, les lois des arbres, les lois de la nature. Les coutumes de notre peuple ont été cachées. Les livres mentent. Ils disent que nous vénérons ces choses-là. C’est vrai qu’on reconnait tout ce qui vit, mais on ne les vénère pas, ni leurs esprits. L’esprit n’est qu’un centre d’intérêt pour le moment. Un intermédiaire pour le Créateur. Il n’y a qu’un Dieu, un Créateur, pour nous tous”.

Diamond Brown, Cherokee

Diamond Brown, Eastern Band Cherokee